Ana Morales

FLUYE – ANA MORALES & GALLARDO DEL REY – 2018

Le guitariste José María Gallardo et la bailaora Ana Morales entrelacent leurs arts en proposant un flamenco des plus élégants et dépurés, en hommage à une époque glorieuse de la musique espagnole qui, possiblement, débuta de la main de l’un des plus illustres musiciens espagnols, Julián Arcas. Ensemble, ils évoquent une époque fertile et généreuse oú se produisaient avec un naturel absolu des échanges et de savoir entre musiciens de différentes conditions et origines sociales, dans la seconde moitié du XIXe siècle, oú le flamenco a émergé comme une musique unique, le résultat de riches mélanges.

“SIN PERMISO” Canciones para el Silencio – Création 2017

Direction atistique et scénique: Guilermo Weickert, Ana Morales et David Coria Chorégraphie: Ana Morales et David Coria

SYNOPSIS

Lorsque le flamenco se converti en un moyen d’expression d’un souvenir et que tu laisses la danse dessiner touts les mots qui jamais n’ont pu sortir de ta bouche, ces mots qui sont restés imprégnés à l’intérieur d’un corps inerte pendant de longues années, un corps son corps “lui”.

“lui” et son énergie, qui t’emmène sur un monde abstrait que jamais tu n’a connu. Le familier parfois, est un lieu que tu n’a jamais exploré…

Extrait de “Requiem”, pièce élaborée à Jerez, lors d’une résidence de création du spectacle “SIN PERMISO” Canciones para el Silencio.

UNA MIRADA LENTA – Création 2017

« Ana Morales capte le public dès les premières secondes. Une danse intériorisée qui bat sous la peau, un respect des figures classiques mêlées à une écriture contemporaine singulière, une présence sur scène, une posture fière et des gestes expressifs … Tous les ingrédients pour que son spectacle Una mirada lenta vous mette la chair de poule! […] Parfois avec douceur, lenteur et modération; parfois avec passion et fureur incandescente. Dans cette relation de la danse au chant, nous croyons à l’extension de l’un et à la restriction de l’autre dans un domaine continu et un équilibre dont seules les stars du flamenco ont le secret. […] »

 

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI – Critique journal zibeline Octobre 2017

soliste du Ballet Flamenco de Andalucía de 2013 à 2016
trophée “DESPLANTE” au Festival Internacional de Cante de Las Minas 2009.
premier prix “BAILE LIBRE” au concours national de Danse Flamenco de La Perla de Cádiz 2004.